Isabelle Billiard

Dans les sociétés occidentales dites « modernes », on assiste à une autonomisation de l'économique, et à une définition du travail comme institution

En poursuivant la même démarche, il devient possible de reconsidérer ce qui s'est passé en Occident au XVIIIe siècle, et plus encore au cours du XIXe siècle, à savoir l'émergence de rapports sociaux d'un type particulier, qui éclairent d'un jour nouveau les notions de « travail », « travailler », « rapport au travail ».

Dans les sociétés traditionnelles, l'économique est « encastré » dans les autres rapports sociaux

Laboureurs au Moyen-AgeLes travaux des anthropologues nous permettent de voir à quel point il n'y a pas d'activité humaine qui ne soit déjà socialisée. Dans les sociétés dites « sans-histoire », on constate que les activités les plus matérielles de la vie quotidiennes contiennent toujours une part d'« idéel »1 [M.

Le travail, comme l'individu, sont toujours inscrits dans une société donnée, une époque donnée

Diverses situations de travail au 21e siècleDès lors que l'on envisage le travail comme une construction sociale, on introduit une dimension jusqu'ici laissée dans l'ombre : celle de l'histoire et des processus socio-historiques. Et, si l'on adopte cette posture, on ne peut plus opposer de façon aussi radicale la définition sociologique du travail à sa définition psychologique.

Le Travail, un concept inachevé

De Isabelle BILLIARD – sociologue, MIRE (ministère des Affaires sociales). Publié dans la revue Éducation Permanente sous le numéro 116/1993-3. Affiché sur le site de l’association Terrain avec l’aimable autorisation de la dite revue.

De quoi parle-t-on lorsque l'on parle du « travail » ? Très curieusement, le travail semble à ce point une expérience partagée et transmise depuis des générations qu'il se présente d'abord comme une évidence, une sorte de seconde nature de l'homme, une nécessité allant de soi. Cette conception « naturelle » du travail a longtemps rendu superflue l'idée de s'interroger sur la notion de « travail », qui n'a pourtant rien d'évident ni de naturel. Il suffit de réunir autour d'une table un économiste, un sociologue et un psychologue pour se convaincre rapidement que ce que l'on entend par travail constitue en fait une sorte de point aveugle où s'entrecroisent des réalités hétérogènes et des définitions plus ou moins contradictoires.